Le click sur vous donnera le panier dans un 2e onglet





Le système bancaire moderne s'est développé à partir des années 1988 sur la base du "tps" (nombre de transactions par seconde) avec en appui les DABs tournant sous le système OS/2 d'IBM (ver 1,2,3 et 4).

Ces distributeurs de billets sous OS/2 ont été installés dans le monde entier à (presque) chaque coin de rue, en corrélation avec la vitesse des modems connectés (y compris les mainframes 2064 et 2074 série Z des années 2010... regardez ce lien IBM pour voir la complexité du process autorisations en 1 seconde) sur les serveurs IBM des banques et des switch des telcos (BundesBank, BNP, JP Morgan, Chase Manhattan, CitiBank, Bank of America, Fujitsu, Norwich Union, Sumitomo Bank, AustriaCard, Nixdorf, Deutsche Bank, Banco de Brasil, Standard Bank, Siemens, Belgacom, AdP, etc., etc.), et surtout chez Visa, Mastercard, Amex qui traitaient les demandes d'autorisations (envoyées par les DABs sous OS/2 ou par les terminaux de paiement - plus sur IBM, DEC, OS2 sur cette page).

La même chose pour SABRE ou bien les systèmes de réservation interne des compagnies aériennes qui sont encore connectées à leur mainframe IBM Z via un bon vieux terminal, souvent sous OS/2.



A titre indicatif, tout le système de gestion des passagers d'Orly ou des cartes "orange" du metro de New York ont aussi été gérés sous OS/2, soit des dizaines de millions de transactions par semaine à une époque où, si vous lanciez l'écriture d'une disquette, une impression et votre modem en même temps, Windows 3, 95, 97, 2000, etc. se bloquaient ou mettaient 3 heures pour finir, incapables de gérer le multitâches contrairement à la vitesse de la lumière d'OS/2 (raison pour laquelle le Max Planck Institut en Allemagne s'en sert encore aujourd'hui).



La popularité des logiciels actuels gratuits OpenOffice / LibreOffice provient surtout de la version 3.0 des programmeurs OS/2 allemands de StarDivision qui avaient lancé en 1994 StarOffice OS/2. La compagnie avait été rachetée en 1999 par Sun Microsystems pour 73 millions de dollars (!!!) parce que c'était carrément moins cher que de payer 42.000 licences Microsoft Office à Bill Gates pour les 42.000 salariés de Sun!



Afin que les jeunes générations comprennent bien: en 1991 OS/2 vous donnait ce que Windows ne vous a véritablement donné qu'en.. 2012 (avec Windows 8), soit 21 ans d'AVANCE !



Rappel: en l'espace de 60 ans, Visa est passé du coup de fil humain de vérification pour chaque transaction à la vitesse de 24.000 transactions vérifiées et approuvées (ou déclinées) par seconde.


En 1970, Visa utilisait d'abord un PDP-11 de Digital Equipement Corp (le tout premier jeu video, Space War, est né sur le PDP-1 programmé par les étudiants du MIT qui en eu assez de travailler sur des projets ennuyeux), puis un IBM Transaction Processing Facility (TPS sous IBM MVS) et 90% des transactions étaient traitées par téléphone avec un opérateur, les 10% restants passaient par les premiers échanges électroniques et cela ne concernaient que les cartes en opposition, volées ou bien contrefaites.



En 1981, le système Visa allait plus vite grâce à un supercalculateur (votre téléphone mobile est 99% plus puissant) le VAX 11/780 de DEC branché sur un modem de 9600 bauds (coûtait une fortune : - ) Cette fois la liste des cartes en opposition était diffusée dans le monde entier en presque temps réel. Notez que son serveur de données se trouvait à McLean, Virginie, juste en face de la... CIA. Ceci est un hasard évidemment.





Le système informatique de Visa gère 3,3 milliards de cartes/porteurs émises par 15.900 banques dans 210 pays et cela en 165 devises différentes pour gérer les retraits aux DABs et surtout les achats dans presque 50 millions de points de vente. Si on additionne les autorisations d'achats et de retraits d'espèces, Visa affirme que sa capacité monte à 65.000 transactions / messages par seconde, et cela très précisément au 31 mars 2018.

Pour info, en 1993 la vitesse maximum des tps de Visa piloté par un mainframe IBM sous MVS était de 1.900 tps... L'évolution du nombre de transistors dans un microprocesseur (depuis le premier Intel 4004 en 1971 jusqu'au GraphCore de 2018) est en relation directe avec le nombre de "tps" de Visa et la capacité des cryptomonnaies:


2.300
Intel 4004
1971
3.500
Intel 8008
1972
4.500
Intel 8080
1974
8.000
Texas Instruments
1000
1974
8.500
Intel Z80
1976
29.000
Intel 8088
1979
134.000
Intel 80286
1982
275.000
Intel 80386
1985
553.000
Texas Instruments
Lisp32
1987
1,1 million
Intel 80486
1989
3 millions
Intel
Pentium
1993
5,5 millions
Intel
Pentium Pro
1995
10 millions
Hitachi SH4
1997
27 millions
Intel
Pentium 2dx
1999
42 millions
Intel
Pentium 4
2000
55 millions
Intel
Pentium 4n
2002
169 millions
Intel
Pentium Pr
2005
362 millions
Intel
Pentium Prl
2006
463 millions
Amd K10 Qc
2007
760 millions
Fujitsu
Sparc64
2009
2 milliards
Intel
Itanium
2010
2,6 milliards
Intel
Xeon W
2011
3 milliards
Apple
Arm64 tri
2014
5,3 milliards
Qualcomm
Snapdragon
2017
7 milliards
Xbox
Microsoft
Amd
2017
8 milliards
Intel
Xeon 8180
2017
8,5 milliards
Qualcomm
Snapdragon 8cx
2017
10 milliards
Apple
Bionic
2018
23,6 milliards
GraphCore
Gc2 sur 16nm donnant 2pflps
2018
 



vitesse de traitement IBM Z-14

ibm Z14 mainframe dans les banques


Le IBM Z-14 (3907) est capable de gérer 12 milliards de transactions par jour et le tout crypté en temps réel.

Haut de presque 2 mètres (vous pilotez cette machine avec une fenêtre genre DOS sous -entre autres- langage IBM Rexx -le même qui génère ce site - voyez ici comment cela se passe) il est majoritairement utilisé par les banques (sur les 50 plus grandes au monde, 44 utilisent des IBM Z-14), les opérateurs telecoms, les centres Google (Google Cloud, moteur de recherche, etc.), les entreprises sous SAP, les compagnies aériennes et les très grands assureurs.

ibm z14 open doors     ibm z14 rear view

IBM a déposé une CENTAINE de brevets touchant le blockchain (lien ici) et a déployé son propre réseau de paiement interbancaire le World Wire IBM Payment Network basé sur le blockchain public de... Stellar ! Cela a promu le Stellar à la 10e crypto la plus achetée / recherchée avec une capitalisation de 1,2 milliard de dollars.

Pierre Jovanovic.

PS: pour le "fun", vous pouvez télécharger et lire la notice technique en pdf (IBM RedBook) du Z-14 ici et surtout le manuel d'installation ! ce n'est pas votre PC de base : - ) Notez que les traders qui n'ont pas (encore) été remplacés par des algos, adorent le Z-14 en raison de ses fabuleux I/O fibres optiques. Un millième de seconde d'avance sur les autres peut alors vous faire gagner des millions en front-running (n'est-ce pas Goldman Sachs ?).




Les cryptomonnaies, tout comme les délocalisations qui ont conduit à la crise de 2007, n'ont pu voir le jour qu'avec l'évolution radicale des vitesses de transmission des modems. Hommage à Emile Baudot (1845 - 1903) l'inventeur du code télégraphique, la vitesse se compte en Bauds. Pour comprendre, le Baud est le nombre d'éléments du message transmis par seconde. On va dire que pour le telescripteur c'est un mélange du nombre de tours (210) par minute, le nombre de trous perforés par minute sur le ruban et le nombre de lettres transmises par minute. Si, en 1976, vous tapiez avec vos doigts sur le clavier d'un telex Sagem, votre vitesse humaine ne dépassait pas le 50 bauds (lien video youtube).

Si la vitesse en kbit par seconde du premier modem Bell était de 0,1, la norme V92 des années 2000 a amené la capacité à 320 Kbit/s!. Le Bell Labs à la vitesse de 110 bauds envoyait le même nombre d'infos, soit 110. Avec l'intégration de microprocesseurs de plus en plus rapides Intel, Texas Instruments ou NEC, l'écart entre vitesse en bauds et le nombre de bits envoyés par seconde s'est dramatiquement creusé. Cet écart a scindé le reseau mondial telex: on a ainsi eu le premier système de courrier électronique commercial avec MCI Mail en 1983 (qui a duré jusqu'en 2003)

☏ 1929 le fameux teléscripteur de Wall Street: 70 bauds soit 0,06 kbit/s
☏ 1958 modem Bell 101: 110 bauds à 0,1 kbit/s

Wall Street et vitesse de transmission entre hedge funds  fibre optiques tours micro ondes 2020

☏ 1962 modem Bell 103: 300 bauds à 0,3 kbit/s
☏ 1970 le Telex est un devenu LE standard mondial à 300 bauds, (lien video youtube).
☏ 1976 modem Bell 202: 1.200 bauds à 1.2 kbit/s V21

le premier modem de l'Histoire

☏ 1976 modem ATT norme V29: 9.600 kbit/s mais sur ligne spéciale
☏ 1977 Dale Heatherington lance son modem Hayes 80-103A, vitesse de 300, compatible Bell 103, pour le micro-ordinateur star de l'époque le Altair 8.800
☏ 1980 modem Bell 212A: 600 bauds mais à 1.200 kbit/s
☏ 1981 le Minitel, norme V23: 1.200 Kbit/s en descente, 75 en montée
☏ 1982 arrivée du Hayes Smartmodem à 1.200 Kbit/s, compatible Bell 212, avec un langage de programmmation révolutionnaire.

☏ 1983 Le tout premier système de courrier électronique mondial -et privé- lancé en 1983, MCI Mail, tournait intégralement sur les mainframes VAX 785 de Digital Equipment (voir plus haut). Il suffisait de disposer d'un modem 1.200 et de se brancher sur les fils d'un téléphone de base de Londres, Istanbul ou Moscou pour être connecté au bout d'une minute au Vax de MCI basé aux Etats-Unis.

Techniquement, MCI Mail était Internet avant que cela ne s'appelle Internet. Dès 1983, vous pouviez envoyer de votre PC un message sur 5 supports en même temps: mail, fax, telex, courrier postal (imprimé et posté par MCI), et même sur les systèmes X-400! Regardez leur première pub historique sur les télés US ici

mci mail - att - fcr -missive compuserve ibm.net

MCI Mail a été suivi en 1984 par le système de messagerie Missive de France Câbles & Radio (dont je fus le rédacteur en chef :-), AT & T Mail, SprintMail, CompuServe, les messageries X-400 des telcos européens, et, bien plus tard par IBM.net. Ensuite certains réseaux ont évolué en serveurs BBS privés (en 1985 par exemple, America on Line n'était rien de plus qu'un serveur BBS pour les fans du Atari 2600) avant que le tout ne se dissolve dans un Internet global entre 1993 et 2002. Cet Internet global donnera naissance, 17 ans plus tard, au principe du blockchain utilisé dans les cryptomonnaies.


☏ 1984 le modem 4.800 ATT V22bis en 1.600 bauds envoyait à 4,8 kbit/s
☏ 1985 Le Hayes Smartmodem à 2.400 bauds, norme V22bis va devenir un standard mondial avec le langage de programmation Hayes: ATDT 01 44 09 08 78 compose le numero en digital, ou ATDP impulsion, et ATH raccrocher la ligne.

vitesse des modems digitaux

☏ 1985 le modem Telebit arrive à 18.400 Kbit/s
☏ 1986 le modem US Robotics 2.400 bauds arrive à 9.600 Kbit/s
☏ 1988 le standard V32 du CCIT impose le 9.600 Kbit/s dans les deux sens
☏ 1990 le standard V32bis: 14.400 compatible Fax à seulement 2.400 bauds
☏ 1991 le V42bis du CCIT met la vitesse de 9.600 avec la compression et la correction d'erreurs
☏ 1992 le modem 14.400 devient le standard Internet global
☏ 1994 arrivée du modem 28.800: avec 3.200 bauds il envoie à 28,8 kbit/s, et, avec compression, obtient des pointes à 115.000 Kbit/s
☏ 1995 le modem 33.600 V34: 33.600 Kbit/s avec fax, avec seulement 3.429 bauds
☏ 1996 le modem 53k V42, puis V44 donnait une vitesse 53.3 kbit/s ce qui a permis à Internet de se développer.
vitesse des ADSL

☏ 1999 modem 56K V90 à 8.000 bauds en arrivée et 3.429 bauds en montée
☏ 2000 modem 56K V92: du 56 Kbit/s à 8.000 bauds dans les 2 sens

Digital Vs Analogique: Avec un modem analogique 56k, le temps de latence est 150 millisecondes entre 2 points, alors qu'en digital pur, on tombe à 20 millisecondes

☏ 1996 Arrivée du ISDN, Numérique ou RNIS: Ce standard de modem purement digital a intégré la video, la voix et les données avec le protocole H.320, H.261 et H.263. Avec une vitesse minimum de 64.000 + une ligne de contrôle de 16.000, et un maximum de 128.000. Le standard ISDN-RNIS avait 3 canaux: 2 canaux B (données et voix à 64.000) et 1 canal D (contrôle transmission et éventuellement données à 16.000 qui a également servi aux packets X.25, spécificité des réseaux d'entreprise IBM). Une extension de l'ISDN, le BISDN a servi majoritairement aux banques pour interfacer certaines de leurs lignes privées T1.

☏ 2000 Lignes privées classe T La ligne T de base (la T1) a été le socle des télécommunications du XXe siècle: mise au point et lancée par Bell aux US en 1962 pour les infrastuctures publiques avec un câble standard en... cuivre, elle transportait un MAXIMUM de 24 appels téléphoniques simultanément. Dès les années 90 les opérateurs télécoms ont commencé à louer et installer au prix de l'or des lignes de classe T avec ou sans une classe ATM (pour Asynchronous Transfer Mode - standard OSI) dans les entreprises. Une transmission ATM offre une vitesse 155 Mbit/s sur une fibre optique. Le standard T a été amélioré par la suite en multipliant le nombre de conversations simultanées dans une ligne.

☏ T1: 1.544 megabits par seconde soit un total de 24 conversations simultanées acheminées sur un banal câble en cuivre
☏ T2: 6.31 mb/s (96 conversations)
☏ T3: 43.232 mb/s (28 T1s)
☏ T4: 274.176 mb/s (168 T1s)
☏ T5: 400.352 mb/s (250 T1s)

☏ 2002 Passage en ADSL mais sur les lignes cuivre de base. Le Asymmetrical Digital Subscriber Line est une sorte de V23 Minitel hyper dopé, qui gère les appels téléphoniques et les données.
☏ ADSL: vitesse en récéption 8 Mbps et 384 Kbps en montée
☏ ADSL2: vitesse en récéption 20 Mbps et 850 Kbps en montée
☏ VDSL: vitesse en récéption 52 Mbps et 2,3 Mbps en montée

vitesse des fibres optiques

☏ 2008 Passage aux Fibres Optiques. Aujourd'hui, Wall Street est devenu une immense arnaque puisque ce sont majoritairement des algorythmes qui influent sur 80% des ordres. Et tout se passe sur les fibres optiques ou bien par le biais de tours hautes de 100 mètres qui envoient des micro-ondes aussi rapides que la fibre. La plupart des algos sont là pour faire monter une action et annuler l'achat à la dernière seconde. D'autres algos travaillent pour récupérer juste 1 centime, voire un centième de centime - mais comme un IBM Z-14 ne s'ennuie jamais il envoie des milliards d'ordres toute la journée. Raison pour laquelle Goldman Sachs, JP Morgan et d'autres se battent à coups de millisecondes: le premier à passer devant tous les autres remporte l'achat.

La firme McKay Brothers dispose de 20 tours à micro-ondes (lien sur leur site) qui relaient les ordres entre le Chicago Mercantile Exchange (la bourse américaine des matières premières) si cher à Blythe Masters, jusqu'à New York. Le temps de voyage d'un ordre d'achat entre Chicago et New York ? 4,5 millisecondes !!!

L'acte répété des centaines de millions de fois par heure leur permet de gagner des millions pratiquement sans rien faire. Tout est dématérialisé et seuls les quants se battent entre eux par algos interposés, exactement comme ces combats entre robots mécaniques disposant d'une intelligence artificielle programmées par des écoles d'ingénieurs en robotique et en IA. Et si une autre firme arrive à 4 millisecondes, voire à 3,5 millisecondes, eh bien elle devient la reine du pétrole en coiffant tout le monde sur le poteau. Cette mega escroquerie de Wall Street est le thème du très bon film The Hummingbird Project connu aussi sous le titre The Wall Street Project avec Salma Hayek qui montre que les hedge funds de Wall Street s'affrontent à coups de... millisecondes à la vitesse de la lumière, pour essayer de deviner le futur!

Wall Street tente de recréer la Pythie de l'Oracle de Delphes d'il y a 2.500 ans, pas pour connaître le futur, mais juste pour voler l'argent des peuples encore plus rapidement: à la vitesse de la lumière !

la pretresse Oracle de delphes de john collier
The Priestess of Delphi par John Collier
(1850-1934)
Art Gallery of South Australia

La vitesse de base d'une fibre optique (OC pour Optical Carrier) est de 51,84 Mbit/s et elle dispose de x multiplicateurs, OC multiplié par x. Exemple: un OC-3 veut dire qu'il y a 3 fibres dans la gaine ce qui donne une vitesse de transmission de 155,52 Mbit/s (3 x 51.84)

☏ OC-1 : 51,84 megabits
☏ OC-3 : 155 megabits/s (soit 84 lignes T1 de base analogiques sur fil classique cuivre)
☏ OC-6 : 311,04 mb/s
☏ OC-9 : 466,56 mb/s
☏ OC-12 : 622 mb/s (4 OC3s)
☏ OC-18 : 933,12 mb/s
☏ OC-24 : 1,244 gigabit/s
☏ OC-36 : 1,866,24 gb/s
☏ OC-48 : 2.5 gb/s (4 OC12s)
☏ OC-192 : 9.6 gb/s (4 OC48s)

Un nouveau standard mis au point par Nokia consiste à diviser une impulsion lumineuse en plusieurs faisceaux (100 exactement) en leur donnant des longueurs d'ondes différentes. Cette technique permet d'atteindre une vitesse de 600 gigabits (!!!) pour CHAQUE LONGUEUR D'ONDE ce qui donne une CAPACITE DE TRANSFERT DE 77 TERABITS PAR SECONDE (1 tera = 1.000 giga).

google grace hooper fibre optique


En 2022 Google aura fini le déploiement de sa ligne fibre optique privée de 6.300 km baptisée Grace Hopper entre New York et l'Europe (fourche vers Bude-GB et Bilbao-ES) qui permettra à 17 millions d'utilisateurs de simultanément recevoir ou envoyer autant de videos en 4K !!! Soit une capacité de 350 Teras par seconde.

Et voici le tableau final qui résume l'équation tps-cryptos-fibres avec le nombre de preuves nécéssaires - ou validations - sur le réseau, réalisé en mars 2021 par Investingblockchain.com.

vitesse des crypto-monnaies 2021

Quant au dbat ''Faut-il acheter de l'or ou du Bitcoin ?'', il n'existe pas vraiment. La gestion de cryptos est toujours complexe pour tous ceux qui ne sont pas à l'aise devant leur PC ou leur tel mobile. Cela dit, sachant que la Fed a décidé de laisser filer le cours du BTC, viendra un moment où il ne sera plus contrôlable !

On va dire que ce sont 2 mondes différents, mais conciliables et, pour cette raison, il est vital de savoir comment tout le système fonctionne puisque l'argent liquide est voué à... disparaître ! Acheter du Bitcoin vous permettra ne serait-ce que de vous mettre à niveau et de comprendre la direction prise par la société moderne.

Pierre Jovanovic


Comme le monde bancaire et les Etats veulent la suppression de l'argent liquide, ils se reposeront obligatoirement sur une technologie blockchain. Vous trouverez donc ici le classement à titre indicatif des crypto-monnaies par leur vitesse de traitement des transactions, critère vital dans l'évolution vers une société sans argent liquide. Lorsque le temps d'attente moyen pour qu'une transaction soit validée (ex: Bitcoin) est disponible il est indiqué. Attention: la valeur d'une crypto (les technologies et les capacités varient) ne dépend pas obligatoirement de son score "tps" même si c'est un argument capital. Mais, leur tps vous donne le niveau de progression incroyable. Les lecteurs sont cordialement invités à me donner plus d'informations au sujet du temps de réaction. Capitalisations: m = millions, MD = milliards, liste à jour ici par capitalisation.



1.000.000 tps - nc
TERNIO (tern)
5,5 m$


100.000 tps - nc
FUTUREPIA (pia)
NC m$


50.000 tps - 15 secondes
NEO (neo)
791 m$


24.000 tps - 25 secondes
VISA (peut monter à 65.000)
300 MD$


20.000 tps - nc
KOMODO (kmd)
96 m$


7.000 tps - nc
NANO (nano)
144 m$


3.000 tps - 1,5 seconde
EOS (eos)
4 MD$


3.300 tps - 1,5 seconde
BITSHARES (bts)
122 m$


3.000 tps - 30 secondes
NEM (xem)
573 m$


2.000 tps - nc
STELLAR-LUMEN (xlm)
1,5 MD$


2.000 tps - 5 minutes
TRON (trx)
1,4 MD$


1.600 tps - 30 minutes
MONERO (xmr)
1,6 MD$


1.500 tps - 4 secondes
RIPPLE (xrp)
13,3 MD$


1.500 tps - 3 minutes
IOTA (miota)
762 m$


400 tps - nc
DIGIBYTE (dgb)
120 m$


257 tps - 5 minutes
CARDANO (ada)
1,3 MD$


193 tps - 1 minute
PAYPAL
141 MD$


65 tps - 1 heure
BITCOIN CASH (bch)
6 MD$


56 tps - 30 minutes
LITECOIN (ltc)
5,6 MD$


48 tps - 15 minutes
DASH (dash)
951 m$


30 tps - nc
GULDEN (nlg)
3,7 m$


20 tps - 6 minutes
ETHEREUM (eth)
24,1 MD$


20 tps - nc
PIRATE (arrr)
6 m$


14 tps - nc
ZCASH (zec)
440 m$


7 tps - 1h20
BITCOIN (btc)
212 MD$